St-Marc vient en aide à Ristigouche - Solidarité Ristigouche

2

L’Écho Abitibien – Guy Lacroix guy.lacroix@tc.tcPublié le 23 juillet 2017

Par souci de solidarité, la municipalité de St-Marc-de-Figuery, près d’Amos, a décidé d’appuyer financièrement la municipalité gaspésienne de Ristigouche Sud-Est dans son combat contre la pétrolière Gastem.

Rappelons les faits. En 2012, le gouvernement du Québec avait autorisé la pétrolière à s’installer à proximité des sources d’eau potable de la petite municipalité de 157 habitants. À la demande des citoyens et en l’absence de règlementation provinciale, Ristigouche avait adopté son propre règlement pour protéger son eau. Le jugeant «abusif et déraisonnable», Gastem a entamé une poursuite de 1,5 million $ envers la municipalité de la Baie-des-Chaleurs, dont le budget annuel est de 281 000 $.

« C’est une cause qui, éventuellement, pourrait faire jurisprudence en ce qui concerne la protection de l’eau potable par rapport aux travaux de forage des projets pétroliers ou gaziers. »

Céline Dupras, DG de St-Marc

Saint-Marc-de-Figuery s’est ainsi engagée à faire un don de 430,50 $, soit 50 sous par habitant, à la campagne Solidarité Ristigouche, lancée par cette dernière pour l’aider à financer ses frais de justice et de représentation. «C’est par souci de solidarité que Saint-Marc s’est engagée, de dire sa directrice générale, Céline Dupras. À Saint-Marc, tous ont des puits individuels et cette cause nous interpelle.»
Selon Mme Dupras, le soutien à Ristigouche est un investissement pour l’avenir. «C’est une cause qui, éventuellement, pourrait faire jurisprudence en ce qui concerne la protection de l’eau potable par rapport aux travaux de forage des projets pétroliers ou gaziers. À notre avis, c’est un dossier de grand intérêt pour l’ensemble des municipalités du Québec et on ne peut rester indifférent.»

La campagne lancée en juillet 2014 par Ristigouche avait un objectif de 225 000 $, qui a été revu récemment. «En raison de l’acharnement de la pétrolière, qui a complexifié et allongé le procès (prévu du 5 au 18 septembre), Ristigouche a dû augmenter l’objectif de la campagne à 328 000 $ en juillet», souligne-t-on dans un communiqué officiel émis dans le cadre de la levée de fonds.

En date du 20 juillet, la municipalité avait amassé quelque 202 000 $. Pas moins de 28 municipalités et deux MRC avaient contribué.

Indiquez le montant de votre contribution

$

Contribuer!