Procès Gastem : la cause touche tous les Québécois, selon le maire de Rimouski - Solidarité Ristigouche

5

Radio-Canada – Publié aujourd’hui à 12 h 49

« Le maire a fait un aller-retour de près de 660 kilomètres entre Rimouski et New Carlisle. »

Un texte de Brigitte Dubé en collaboration avec Léa Beauchesne / Photo : Radio-Canada/Léa Beauchesne 

Le maire de Rimouski, Marc Parent, s’est rendu à New Carlisle jeudi matin pour lancer un appel de solidarité à toutes les municipalités québécoises envers Ristigouche-Partie-Sud-Est. Le procès qui oppose la Municipalité à la compagnie Gastem se poursuit pour une huitième journée.

La compagnie réclame un million de dollars à cette petite municipalité parce qu’elle a adopté un règlement pour protéger son eau potable.

Le maire a fait un aller-retour de près de 660 kilomètres pour démontrer que la cause aura des répercussions pour toutes les villes du Québec.

Marc Parent estime que la cause touche tous les Québécois.

« On a une municipalité de 157 habitants qui est en train de se battre à grands frais pour défendre le droit de toutes les municipalités du Québec à défendre leurs sources d’eau potable. »

Marc Parent, maire de Rimouski

« Le règlement interdisant l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures à moins de 500 mètres des sources d’eau potable adopté par Québec s’applique partout. Nous, on parle de 2 kilomètres et même de 10 kilomètres pour assurer la pérennité de cette ressource essentielle », a-t-il argumenté.

Gastem poursuit Ristigouche pour 1 M$ pour avoir adopté un règlement interdisant tout forage à moins de 2 km de ses sources d'eau potable
Gastem poursuit Ristigouche pour 1 M$ pour avoir adopté un règlement interdisant tout forage à moins de 2 km de ses sources d’eau potable Photo : Radio-Canada

La Ville de Rimouski a offert un don de 5000 $ à Solidarité Ristigouche, ce qui en fait le plus important contributeur parmi les 160 municipalités qui ont versé un don. Ce montant correspond à 10 cents par habitant, selon une suggestion formulée par l’Union des municipalités du Québec (UMQ).

Toutefois, Marc Parent s’inquiète du fait que ce sont plutôt des petites municipalités qui ont contribué à la collecte de fonds.

Il espère ainsi que d’autres municipalités offriront leur soutien financier à Ristigouche-Sud-Est pour l’aider à payer les frais liés à la poursuite intentée par Gastem.

« J’invite tous les conseils municipaux à démontrer leur solidarité et à contribuer financièrement avant leur dissolution prochaine. »

Marc Parent, maire de Rimouski

« On ne peut pas s’imaginer les problématiques associées avec une eau contaminée résultant de travaux de forages associés à l’exploration pétrolière », a-t-il lancé comme cri du cœur.

Indiquez le montant de votre contribution

$

Contribuer!