Le Fonds intermunicipal de défense de l’eau verse 10 000 $ à Solidarité Ristigouche - Solidarité Ristigouche

2

L’Express – Drummondville – Mathieu Galarneau – Publié le 21 septembre 2015

Lors de sa dernière rencontre tenue le 12 septembre dernier, le Conseil d’administration du Fonds intermunicipal de défense de l’eau (FIDE), mené par le maire de Saint-Bonaventure, a décidé de verser la somme de 10 000 $ à la petite municipalité de Ristigouche Partie-Sud-Est pour la soutenir dans la lutte juridique qu’elle mène contre la compagnie Gastem.

Rappelons que suite à l’adoption d’un règlement municipal visant à établir des distances séparatrices minimales de 2 km entre ses sources d’eau potable et les forages gaziers envisagés dans cette municipalité de 168 résidents, la compagnie Gastem, a entrepris une poursuite de 1,5 M$ contre cette petite communauté gaspésienne.

«Dans cette affaire, deux enjeux majeurs sont en cause, soit la défense de l’eau et la préservation de la compétence des municipalités d’adopter des règlements pour défendre le bien commun et l’environnement, sans risque d’être poursuivies par des sociétés privées», rappelle le maire de Saint-Bonaventure et administrateur du FIDE, Félicien Cardin.Le maire de Ristigouche Partie-Sud-Est, François Boulay, s’est montré enthousiaste de ce soutien à la lutte menée par sa municipalité. «C’est un message clair adressé à tous les acteurs économiques: la solidarité municipale est en marche, alors ne touchez pas au pouvoir des élus municipaux de servir et protéger leur population.»

M. Boulay a aussi exprimé l’espoir que cette forme de soutien sera contagieuse. «J’espère que cela inspirera les dirigeants de la Fédération québécoise des municipalités (FQM) qui se réunira en congrès cette semaine. Nous avons soumis une résolution pour que notre union municipale s’implique davantage dans la défense de notre lutte et des compétences règlementaires des municipalités», a-t-il ajouté.

Le FIDE fut mis sur pied le 15 février 2014 par une trentaine de municipalités désireuses d’unir leurs forces et ressources afin de préserver l’intégrité de leurs sources d’eau potable. Actuellement, 23 municipalités ont déjà contribué à ce fonds et plusieurs autres municipalités s’apprêtent à le faire.

Le FIDE est administré par sept élus provenant de sept municipalités et MRC différentes et ses ressources ne peuvent servir qu’à la défense de causes en lien avec la préservation des sources d’eau potable.

Source: Fonds intermunicipal de défense de l’eau

Indiquez le montant de votre contribution

$

Contribuer!