Défi aquatique - Solidarité Ristigouche

Pendant que le monde entier se verse de l’eau glacée sur la tête, nous avons décidé de tenter de nager 20 km dans l’eau froide de la rivière Gatineau, de Wakefield à Cantley en Outaouais.
Non, ce n’est pas en appui à une maladie rare.
Mais plutôt en appui à la petite municipalité de Ristigouche Sud-Est, qui fait l’objet d’une poursuite de 1,5M $ par la pétrolière Gastem… alors que le budget annuel de Ristigouche est de 225 000$.

Le Québec se targue de « posséder » 3 % des réserves d’eau douce de la planète. Pourtant, lorsqu’une communauté décide d’adopter un règlement municipal (en raison, alors, de l’absence de règlement provincial) pour protéger ses sources d’eau potable, et ce en réaction à un projet de forage d’une pétrolière (à moins de 100 mètre d’un puits artésien), le gouvernement du Québec ne semble pas pressé de la soutenir ni financièrement, ni juridiquement dans un combat totalement inégal. Ristigouche en appelle donc à notre générosité à tous et à toutes pour l’aider à financer sa défense.

Les avocats de Ristigouche devront avoir complété leur défense pour le mois d’octobre. C’est donc une course contre la montre pour réussir à amasser les 225 000$ qui leur serviront à faire face au procès.

Protéger l’eau potable d’une petite municipalité lointaine ne semble peut-être pas aussi séduisant que soutenir la recherche d’une maladie rare qui a causé la mort d’un grand joueur de baseball et de milliers de personnes.

Mais ce devrait l’être.

En espérant au moins attirer votre attention sur cet enjeu « David contre Goliath », au mieux vous convaincre d’aider Ristigouche à se défendre contre Gastem.

QUI : Mathilde Grenier et Myriam Legault-Beauregard!
QUAND: le 7 septembre, départ à 11h00
: Départ au quai public de Wakefield (près de la clinique de chiro), arrivée (on l’espère!) au parc Mary-Anne Phillips à Cantley
COMMENT DONNER : Faire un don (inscrivez Défi aquatique dans votre nom!)

Page Facebook du défi aquatique

« On ne peut pas se laisser intimider par des entreprises qui veulent faire passer leurs intérêts par-dessus le devoir des élus municipaux et le droit des citoyens à protéger leur eau potable. »
Le maire de Ristigouche, M. Boulay

Indiquez le montant de votre contribution

$

Contribuer!