Fracturation à Anticosti : impacts sur l’eau et l’environnement

6

MONTRÉAL, le 3 févr. 2016 /CNW/ – Au moment où la compagnie Hydrocarbures Anticosti S.E.N.C. s’apprête à déposer sa demande de permis pour pouvoir utiliser la fracturation hydraulique pour la recherche d’hydrocarbures sur l’île d’Anticosti, un collectif de 5 scientifiques rendra publique une importante étude de près de 175 pages sur les conséquences dramatiques qui résulteront de l’usage de cette technique sur les sources d’eau potable et l’environnement. Ce collectif est composé de M. Marc Brullemans, Ph. D. biophysique, M. Marc Durand, docteur-ingénieur en géologie, M. Richard E. Langelier, docteur en droit et doctorant en sociologie, Mme Céline Marier, biologiste et Mme Chantal Savaria, ingénieure, hydrogéologue et spécialiste des contaminations par hydrocarbures.

La conférence de presse aura lieu vendredi le 5 février 2015, à 10.00 heures au Centre Saint-Pierre, 1212 rue Panet, Montréal, salle 201

SOURCE Coalition Eau Secours!

Renseignements : Richard E. Langelier (514) 273-1583, (514) 246-0826

Indiquez le montant de votre contribution

$

Contribuer!