APPEL À LA SOLIDARITÉ

33

Bonjour,

Nous faisons aujourd’hui appel d’urgence à votre soutien et votre solidarité envers Ristigouche Sud-Est, notre petite municipalité de 168 habitants de la Baie des Chaleurs, en Gaspésie. Nous faisons l’objet d’une poursuite par la pétrolière Gastem, qui nous réclame 1,5 million de dollars en dommages parce que nous avons voulu, en l’absence d’une règlementation provinciale, protéger les seules sources d’eau potable de nos citoyens, en interdisant par règlement l’introduction de toute substance pouvant contaminer les puits artésiens et de surface. L’adoption récente d’une règlementation nationale sur la protection de l’eau potable ne met nullement fin à la poursuite intentée par Gastem.

La somme réclamée par Gastem représente 5,5 fois le budget annuel de notre municipalité. Nous n’avons pas les moyens financiers de faire face à cette poursuite.

Nous avons lancé la campagne de dons « Solidarité Ristigouche » , afin d’aider la municipalité à financer ses frais de justice et de représentation. Nous avons fixé notre objectif à 225 000 $. Ce montant dépasse nettement à lui seul le total des impôts fonciers perçus chaque année auprès des citoyens de la municipalité.

Nous avons besoin de vous 
Les citoyens de Ristigouche Sud-Est n’ont pas la capacité financière de couvrir, seuls, tous les frais liés à cette poursuite. Malgré les représentations et les appels à l’aide auprès du gouvernement du Québec, la municipalité est pour l’instant laissée à elle-même. Les conséquences de cette poursuite sont dramatiques et compromettent les services que Ristigouche Sud-Est doit offrir à ses citoyens.

Assurer la protection de l’eau potable : un droit et un devoir
A travers le dossier Ristigouche Sud-Est, on punit une petite municipalité pour avoir voulu faire prévaloir la protection de l’eau potable devant le désir d’une entreprise privée de réaliser des profits. Personne ne devrait avoir à payer pour avoir priorisé le droit à la santé et à un environnement sain.

Si vous pensez :
* que la protection des sources d’eau potable doit primer devant le désir d’une entreprise de mener des activités industrielles sur le territoire ;
* qu’on ne peut pas obliger les citoyens d’une municipalité à payer des sommes exorbitantes à une société pétrolière, simplement pour avoir oser protéger leurs sources d’eau potable ;
* qu’on ne peut pas permettre aux pétrolières d’imposer leurs intérêts par-dessus les préoccupations légitimes des citoyens ;

Aidez nous à recueillir 225 000$ en faisant un don dès aujourd’hui 

Vous pouvez faire un don sur le site : www.solidariteristigouche.ca ou par courrier adressé à la municipalité (voir toutes les informations sur le site Internet).

Votre soutien est essentiel pour l’avenir de notre municipalité et pour la primauté du droit à une eau et à un environnement sain.

Pour nous aider, n’hésitez pas à partager ce courriel à vos amis.

 

Veuillez agréer, Madame, Monsieur, mes plus sincères remerciements.

Francois Boulay
Maire de Ristigouche Partie Sud-Est

 

Pour en savoir plus sur le règlement adopté par la municipalité, sur les détails de la poursuite de la pétrolière Gastem, visitez le www.solidariteristigouche.ca

Indiquez le montant de votre contribution

$

Contribuer!